Ma Vie Ma Deco ventilation

La ventilation

La ventilation

Aujourd’hui je vous propose une nouvelle incursion du côté obscure de la décoration, la technique !

Car pour bien profiter de nos intérieurs, 3 conditions doivent être réunies. La décoration doit nous plaire, nous faire voyager, nous détendre, nous apporter la sérénité. Mais pour pouvoir profiter pleinement de cette détente  et de cette sérénité, 2 conditions supplémentaires imbriquées sont incontournables. Notre intérieur doit être confortable, et pour permettre ce confort, les installations techniques doivent fonctionner parfaitement.

Hors lorsqu’on parle de décoration, il est tentant de vouloir cacher tous les équipements techniques, parfois au détriment de leur fonctionnement (voir article sur le chauffage), mais parfois par simple méconnaissance de leur utilité et de leur fonctionnement.

Cependant, toujours dans l’objectif de notre espace de rêve, où tout doit nous accueillir et nous permettre de profiter sereinement de notre intérieur, il est important de comprendre à quoi servent les différents équipements techniques afin de nous permettre de faire les bons choix (supprimer ceux qui peuvent être superflus pour notre usage, en cacher certains mais sans nuire à leur fonctionnement, voire en montrer d’autres qui peuvent participer pleinement à un projet décoratif…).

Ma Vie Ma Deco ventilation ventilation déco

Objectif de la ventilation

Ventiler un bâtiment sert à renouveler l’air intérieur. Cela permet d’évacuer les polluants (et odeurs) intérieurs, et d’apporter un air « neuf » dans les locaux. La ventilation permanente des logements est obligatoire depuis 1982 en France, et des débits minimum sont indiqués dans les textes réglementaires.

 

Fonctionnement de la ventilation

Pour permettre une bonne ventilation, il est nécessaire d’avoir des entrées d’air et une sortie (extraction) d’air. Il existe plusieurs systèmes de ventilation. Je vais vous indiquer les principaux ci-dessous, avec les indications de leurs avantages et inconvénients.

La ventilation naturelle :

La ventilation naturelle correspond à l’ouverture des fenêtres, ou à l’entrée ou la sortie d’air par des grilles extérieures. L’ouverture des portes participe aussi à la ventilation naturelle.

Ma Vie Ma Deco ventilation naturelle

Ses avantages : pas d’investissement nécessaire, pas de consommation électrique directe de la ventilation, sensation d’air frais plus importante

Ses inconvénients : surconsommation de chauffage importante*, pas de régulation des débits, pas de ventilation en votre absence, non-conformité à la réglementation, entrée importante d’air froid en hiver

* Par exemple l’ouverture d’une fenêtre de 1mx2m pendant 15mn chaque jour engendre une surconsommation d’environ 300kWh pour une journée où il fait 0°C extérieur (et 20°C intérieur) par rapport à une entrée d’air autoréglable de 30m3/h si on considère un vent très faible de 1.5m/s.

 

La ventilation mécanique simple flux :

La ventilation mécanique simple flux comporte des entrées d’air préfabriquées et calibrées dans les menuiseries ou les murs des pièces de vie (chambres, salon séjour, bureau…) et des bouches d’extraction reliés à un caisson de ventilation motorisé dans les pièces d’eau (cuisine, salle de bains ou salle d’eau, WC, buanderie…). Depuis quelques années, les fabricants de ventilation ont sorti des produits très peu consommateurs en électricité, et donc très intéressants à l’usage.

Il existe 3 types de ventilation mécanique contrôlée (VMC) : la VMC autoréglable, la VMC hygro A et la VMC hygro B.

Ma Vie Ma Deco ventilation ventilation autoréglableLa ventilation autoréglable comporte des entrées d’air autoréglables dans les menuiseries, et des bouches d’extraction autoréglables dans les pièces d’eau. Le terme autoréglable signifie que les débits d’entrée d’air ou d’extraction de ces éléments sont fixes et calibrés. La même quantité d’air est donc toujours introduite (ou extraite) dans le logement. Ce système fonctionne parfaitement et permet d’avoir des débits réduits mais amplement suffisants par rapport à une ventilation naturelle.

 

La ventilation hygro A comporte les mêmes entrées d’air autoréglables, mais comporte des bouches d’extraction hygroréglables. Ces bouches d’extraction ont des débits variables en fonction de l’humidité de la pièce. Cela permet d’optimiser le débit de ventilation en fonction des besoins, et une légère économie par rapport au système autoréglable. Ce système est aussi très satisfaisant en fonctionnement.

Ma Vie Ma Deco ventilation entrée d'air autoréglable
Entrée d’air autoréglable
Ma Vie Ma Deco ventilation entrée d'air hygroréglable
Entrée d’air hygroréglable

Ma Vie Ma Deco ventilation ventilation hygroréglableLa ventilation hygro B comporte elle des entrées d’air et des bouches d’extraction hygroréglables. Les débits d’entrée d’air et d’extraction sont donc variables selon l’humidité des pièces. Cela permet de diminuer les consommations électriques de ventilation, et ce système est particulièrement favorisé dans les calculs thermiques pour les bâtiments neufs. Il arrive cependant que les débits de ce type de ventilation ne soient pas suffisants et entraîne un inconfort ou des problèmes d’humidité dans certaines pièces.

 

 

Il est nécessaire pour ces 3 types de ventilation d’avoir un détalonnage des portes (environ 1cm de passage en bas de chaque porte) afin de prévoir le passage de l’air des pièces d’entrée d’air vers les pièces d’extraction d’air.

Leurs avantages : débits de ventilation contrôlés (pas de surconsommation de chauffage et entrée d’air froid limitée en hiver), bon renouvellement d’air, conformes à la réglementation

Leurs inconvénients : consommation électrique du caisson de ventilation, esthétique de certaines entrées d’air ou bouches discutable, entrée d’air froid (limitée) en hiver, en secteur urbain ou bruyant les entrées d’air peuvent poser un problème acoustique par rapport aux bruits extérieurs, passage de gaines de ventilation nécessaire entre le caisson d’extraction et les pièces humides

 

La ventilation mécanique double flux :

La ventilation mécanique double flux comporte un moteur de ventilation pour l’insufflation d’air et un moteur de ventilation pour l’extraction d’air. Il est courant que ces caissons de ventilation (aussi appelés CTA (centrale de traitement d’air)) comportent aussi un échangeur (ou récupérateur de chaleur) afin de récupérer la chaleur sur l’air extrait pour préchauffer l’air entrant. Cela n’est cependant pas systématique, et les échangeurs ont des rendements variés suivant la qualité du produit. Certains systèmes ont aussi ou à la place une batterie de préchauffage de l’air (qui a l’inconvénient d’ajouter un surplus de consommation énergétique).

Ma Vie Ma Deco ventilation double flux

Suivant les cas, on installe en double flux soit le soufflage dans les pièces de vie et l’extraction dans les pièces humides, avec un détalonnage des portes comme pour les systèmes simple flux ; soit une bouche de soufflage et une bouche d’extraction dans chaque pièce. Cela permet d’avoir une meilleure acoustique intérieure (pas de détalonnage des portes), mais impose plus de réseaux de gaines, et donc plus de contraintes techniques.

Petite note sur la ventilation double flux et les bâtiments passifs, le principe de ces bâtiments et leur isolation maximale rendent l’installation d’un système de chauffage indépendant inutile. Un certain nombre de bâtiments passifs sont donc chauffés par le système de ventilation double flux qui comporte alors un échangeur haute performance certifié passif, ainsi qu’une batterie de réchauffage de l’air en complément.

Ses avantages : débits de ventilation contrôlés, économies de chauffage avec un échangeur, bon renouvellement d’air, conformes à la réglementation, isolation acoustique par rapport à l’extérieur, aucune sensation d’air froid (si échangeur ou batterie de préchauffage), bonne qualité d’air (filtres présents sur le soufflage et l’extraction en général)

Ses inconvénients : consommation électrique des 2 caissons de ventilation, encombrement des caissons, remplacement des filtres à prévoir au moins 3 fois / an, esthétique de certaines entrées d’air ou bouches discutable, coût d’investissement et passage de gaines de ventilation nécessaire entre les caissons et chaque pièce

 Ma Vie Ma Deco ventilation ventilation double flux schéma

 

A savoir sur la ventilation, rappel des bonnes pratiques

Ne jamais boucher une entrée d’air

Si vous avez une installation de ventilation mécanique, et que vous bouchez les entrées d’air, les bouches d’extraction continueront d’extraire de l’air. Il faudra donc qu’il entre par ailleurs… Il utilisera donc tous les interstices qu’il trouvera, et cela aura pour conséquence d’augmenter des problèmes d’étanchéité ailleurs (portes, fenêtres, cheminée…) et l’air froid rentrera quand même. Vous aurez peut-être moins de sensation d’air, mais vous ne ferez pas d’économies.

Si vous êtes gênés par une entrée d’air, il vaut mieux soit la remplacer ou la déplacer si vous êtes propriétaire, soit trouver un système pour dévoyer le flux d’air et que vous ne le sentiez pas (morceau de carton par exemple).

Penser à l’entretien.

Nettoyer les bouches au moins 1 fois / an, remplacer les filtres en ventilation double flux, vérifier si vos bouches de ventilation temporisées fonctionnent sur piles ou sur secteur (piles à remplacer au bout de quelques années).

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me laisser un commentaire 🙂 .

Ma Vie Ma Deco ventilation

Crédit photos : Climaver, Aldes

Merci d'avoir lu cet article. Pour vous remercier, vous pouvez télécharger gratuitement le livret "Petit guide pratique de la couleur - Comment bien choisir les couleurs de votre espace"